jeudi 11 janvier 2018

Throwback Thursday livresque #59

Le Throwback Thursday livresque est un nouveau rendez-vous inspiré du "Throwback Thursday" d'Instagram, et créé par le blog BettieRose Books.
Le principe est simple : on partage chaque jeudi une lecture qui correspond à un thème donné.
Le récapitulatif des liens se trouve sur le blog BettieRose Books.

Le thème de cette semaine est :


Lueur d'espoir


Je n'ai pas mis longtemps à choisir une ancienne lecture pour ce très beau thème. Je pense peut-être l'avoir présenté dans ce rendez-vous, mais j'aime tellement mettre en avant ce roman... Il s'agit de :



Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.
Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d'arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C'est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l'attendent.
Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu'à un fil.
Michael Farris Smith possède un style et un talent d'évocation totalement singuliers qui vont droit au cœur du lecteur. Avec ces personnages qui s'accrochent à la vie envers et contre tout, il nous offre un magnifique roman sur la condition humaine.

La conclusion de ma chronique Nulle part sur la terre est un excellent roman noir, digne des plus grands romans américains. J'ai ressenti beaucoup de peine en quittant Maben et Russell, ces deux personnages blessés par la vie, mais qui s'y accrochent malgré les coups durs, malgré la culpabilité. C'est un roman poignant, à la fois sombre et lumineux, sur la rédemption et le pardon. Un roman qui me fait penser à La Route de McCarthy, mais aussi à Là où les lumières se perdent de David Joy (d'ailleurs ce dernier et Michael Farris Smith sont amis). Le caractère profondément humain de ses personnages, son style unique, son talent à nous émouvoir font de Michael Farris Smith un grand écrivain. A lire et à suivre absolument.



Je vous souhaite de très belles lectures.

A bientôt pour une prochaine chronique ^^




1 commentaire:

  1. J'avais aussi pensé à ce livre, je l'avais vraiment beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer