mercredi 17 mai 2017

Code 93

"D'un côté la Police, de l'autre la Justice. Côte à côte, en plein milieu du 93, faisant face à des vagues de cités à perte de vue, comme deux navires de guerre."


Auteur : Olivier Norek
Editeur : Pocket
Genre : Policier
Date de parution : 09 octobre 2014
Nombre de pages : 360
Prix : 7,40 €
Prix format Kindle : 7,99 €


Présentation de l'éditeur

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le  "Code 93" ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

Mon Avis

Laissez tomber les émissions soit-disant "réalistes" telles que "Enquêtes Criminelles" ou "Crimes" (d'ailleurs, laissez tomber la télé tout court ^^). Vous voulez connaître le quotidien de la SDPJ 93 ? Vous aimeriez comprendre ce qu'il se passe véritablement dans les cités ? Alors, lisez Code 93 d'Olivier Norek. Premier tome d'une trilogie explosive, cet opus ne vous laissera pas indifférent...


Capitaine de police à la SDPJ, Victor Coste et son équipe traquent un tueur en série pour le moins machiavélique. L'enquête est compliquée, d'autant plus que la politique se trouverait mêlée à cette affaire.

L'auteur, Olivier Norek, est lui-même lieutenant de police à la section Enquête et recherche du SDPJ 93 (Service Départemental de la Police Judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis 15 ans. Rien d'étonnant à ce que ce polar soit le reflet d'une réalité. Celle des banlieues, avec leurs codes, leur quotidien. Il met également en lumière le quotidien de la police judiciaire du 93 avec une réalité parfois bouleversante.

"Sam avait apporté beaucoup de soin à se garer le plus loin possible des cités. Malgré tout, les pneus avant de la C3 de service avaient été crevés et, par une vitre brisée, le contenu d'un extincteur avait été déversé dans l'habitacle. L'intrusion de deux flics qui posent trop de questions n'était pas passée inaperçue. Quatre heures gâchées pour un retour en transports en commun." (p.60).

"(...) près de quatre-vingts flics se tenaient droits, immobiles, certains les yeux fermés, les autres le regard dans le vide, respectant un silence absolu. La veille, un de leurs collègues s'était fait percuter à 130 km/h par une Porsche Cayenne conduite par des braqueurs en fuite. (...) Vu les statistiques, dix mille policiers blessés par an, une dizaine de morts en moyenne plus les suicides, cette réunion ne serait certainement pas la dernière." (p.68).

L'auteur nous apprend l'existence de systèmes informatiques utilisés par la police, nous donne des informations sur l'APEV (Aide aux Parents des Enfants Victimes), et ses affiches d'enfants disparus placardés dans tous les commissariats. Le tout avec clarté et précision. Il nous donne une vision brute et ultra-réaliste du système policier.

Le point fort de Code 93 est sans aucun doute les personnages qui composent l'équipe d'enquêteurs. Victor Coste est la figure type du flic torturé mais qui a des valeurs. Même si ce genre de personnage est assez récurrent dans le polar, Coste n'en reste pas moins attachant. Son côté écorché vif attire immédiatement notre sympathie. Le reste des personnages, Ronan, Sam et Johanna, ont tous une psychologie propre et forment une équipe de choc efficace et attachante.


"Il est de coutume que lorsque deux flics font connaissance, l'un comme l'autre déroulent leur parcours, comme deux chiens se sentent le cul." (p.189).

Le style est brut, direct, percutant. Les scènes de crimes sont glauques à souhait. Ce polar a l'originalité de combiner plusieurs éléments contrastés comme les cités, les quartiers riches, les banlieues défavorisées et la politique malsaine. Une vraie réussite.

En bref, Code 93 est un polar brut, ultra-réaliste et informatif à la fois. Nous avons d'un côté la vie réelle des banlieues et de la SDPJ 93, puis d'un autre, une intrigue policière habilement menée. Victor Coste et son équipe sont attachants et présentent un aspect humain indéniable. Une équipe de choc qu'on n'a pas envie de quitter : il est donc temps de lire le tome 2, Territoires !
Et j'insiste : laissez tomber "Enquêtes criminelles" et compagnie. Lisez Code 93 ! Lisez !



A bientôt pour une prochaine chronique ^^





6 commentaires:

  1. Cet auteur me tente tellement, je prends note de cet ouvrage, tu m'as convaincue :D

    RépondreSupprimer
  2. Une autre personne convaincue ici. Pile poil ce que je cherche comme lecture en ce moment. Merci pour cette découverte ! <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce les yeux fermés ma coupinaute ^^
      Bisoussss <3

      Supprimer
  3. Aaaaah les livres de NOREK, un bonheur absolu!!! J'ai les trois et j'attends impatiemment la future sortie!!! Un auteur, un vrai de vrai qui balance tout et qui nous passionne! J'adore!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi ! J'ai hâte de lire Territoires !

      Supprimer