dimanche 4 décembre 2016

In My Mailbox #08

In My Mailbox est un rendez-vous hebdomadaire qui a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C'est le blog Lire ou Mourir qui s'occupe de la gestion du IMM français.



Un Achat neuf :


Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Oui, j'ai craqué ! Merci pour vos avis suite à mon article Top Ten Tuesday #05 sur les séries littéraires !



Un Achat d'occasion :
(Priceminister)


Personnage haut en couleur, Mazie Phillips est ouvreuse au Venice, célèbre cinéma new-yorkais. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train, et Mazie ne se fait jamais prier pour faire la fête. Mais derrière sa bonhomie se cache une enfance difficile, et son journal intime détient ses secrets les plus insoupçonnables. Avec l’arrivée de la Grande Dépression, la vie de Mazie va basculer. Les sans-abri affluent dans le quartier, et personne ne semble pouvoir échapper à la crise. Si elle ne les aide pas, qui le fera ? Mazie décide alors d’ouvrir les portes du Venice à ceux dans le besoin et redéfinit ainsi l’identité du quartier comme de la ville entière. Plus de quatre-vingt-dix ans passent avant que son journal intime ne soit retrouvé par un documentariste en mal de sujet. À travers sa « voix », celles de ses contemporains et du documentariste se dessine la personnalité hors du commun de celle qui deviendra sainte Mazie.



Des Achats en format E-book :


Paris, 2099. Dans un monde dévasté par la Chute, les réalités virtuelles des Rifts ont presque entièrement remplacé les expériences réelles. Pour Théo Lane, ces univers parallèles de la pensée et de l’esprit représentent une alternative au quotidien désespérant des Cités-États. Mais une série de rencontres étranges vont le projeter dans une spirale infernale de conspirations et de secrets et ébranler à jamais son existence. Témoin d’une vérité bouleversante, traqué par un ennemi implacable et aidé de mystérieux alliés, il va se lancer dans une course effrénée pour échapper à sa destinée et forger une nouvelle réalité. Roman d’anticipation post-cyberpunk, Réalité Fracturée est une aventure sombre et futuriste, un puzzle singulier et épique aux confins de l’imaginaire et du virtuel. De découvertes en révélations se dévoile un monde nouveau où l’impact des technologies de demain a repoussé les frontières du réel et de l’humain. Un monde dans lequel la réalité n’est jamais tout à fait ce qu’elle parait…

C'est un roman auto-édité que j'ai acheté sur Amazon à 0,99 € à l'occasion de leurs offres Eclair Kindle. Les avis sont bons, et ce roman m'intrigue beaucoup.

Ensuite, Bragelonne faisait sa PetiteOp pendant quelques jours : des e-book fantasy, romance ou fantastique à 0,99 € ! Voilà mon petit craquage :





Un SP :


Les Pleurs du Vent, de Medoruma Shun

Tout commence par un jeu d'enfants au pied de l'ancien ossuaire, sur l'air de chiche qu'on grimpe sur la falaise, pour aller voir de plus près le crâne humain qu'on aperçoit d'en bas, et dont tout le monde au village sait bien qu'il gémit sous le vent. Objet sacré, craint et vénéré, le crâne est l'emblème des tragédies humaines vécues pendant la Seconde Guerre mondiale. De toute la bande, seul Akira a le courage de monter. Et de tout le village, seul Seikichi, le père d'Akira, ose s'opposer à ce que Fujii, journaliste en fin de carrière, vienne tourner un reportage autour de la légende du crâne qui pleure. L'un et l'autre pourtant sont hantés par un même souvenir : les heures terribles de la bataille d'Okinawa que ni Fujii, enrôlé dans un bataillon de kamikazes à vingt ans, ni Seikichi, enfant pendant la guerre, n'ont oubliées... Les Pleurs du vent conte la paix retrouvée des âmes - celles des morts comme des vivants.

Un grand merci aux éditions Zulma pour leur envoi !



Très bon dimanche à tous :)

A demain pour le C'est Lundi !






5 commentaires:

  1. J'espère que tu aimeras Une braise sous la cendre autant que je l'ai aimé <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai vraiment hâte de le commencer :)

      Supprimer
  2. Joli IMM cette semaine encore je te souhaite de belles lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Val, je te souhaite aussi de belles lectures :)

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai craqué pour l'OP. J'ai acheté la trilogie du Prince captif...depuis le temps que j'en entends parlé. Je termine mon tour des blogs et d'ailleurs je vais commencer le tome 1. (oui je suis trop forte pour faire semblant de travailler et lire en même temps^^))

    RépondreSupprimer