mardi 20 décembre 2016

Alchimia, tome 01

"Nous sommes les gardiens de la mémoire du peuple.
Nous devons préserver les histoires des gens pour que chacun en tire un enseignement."


Scénariste : Samantha Bailly
Dessins : Miya
Edition : Pika
Genre : Manga - shôjô
Date de parution : 26 octobre 2016
Nombre de pages : 196
Prix : 7,50 €
Prix Kindle : 4,49 €


4e de couverture

Saë, une jeune alchimiste, sillonne le royaume d'Alchimia en bateau. Avec ses compagnons, elle utilise ses dons magiques pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec Ifen, le royaume voisin qui refuse la pratique de cet art. En pleine tourmente, Saë est sauvée par Idan, un soldat ifenien... Alors que tout les oppose, le destin les pousse l'un vers l'autre...



Mon Avis

Je l'ai déjà évoqué il me semble, mais les mangas et moi, c'est une vieille histoire d'amour. Pour être brève, j'ai lu mes premiers mangas, Ranma 1/2 et Sailor Moon, lorsque j'avais 8 ans. Depuis j'en ai lu, que dis-je, j'en ai dévoré jusqu'à mes 25 ans. Une de mes meilleures amies au lycée m'en prêtait à l'époque donc j'en ai lu beaucoup. J'ai dû arrêter d'en lire par manque de temps à cause de mes premiers jobs, puis je me suis mariée et j'ai eu mes enfants. Depuis, les mangas et moi, on s'est un peu perdus de vue. Alors Alchimia était pour moi l'occasion ou jamais de renouer avec ma passion.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps : après avoir refermé le premier tome d'Alchimia, j'ai eu presque les larmes aux yeux pour la simple et bonne raison que les émotions que j'avais pu ressentir auparavant en lisant des mangas étaient revenues soudainement. Et ça fait un bien fou !

Précisément, j'ai adoré l'univers créé par Samantha Bailly. Il ressemble beaucoup aux univers de Final Fantasy, avec ce mélange de monde médiéval et de magie. En plus, le pouvoir des Alchimistes m'a captivée puisqu'il s'agit ni plus ni moins de conserver intactes les mémoires des gens, une notion si importante à mon sens.

Tous les personnages ont une identité propre et se révèlent attachants. Toutefois, Saë ressemble beaucoup à d'autres héroïnes que j'ai fréquemment croisé dans beaucoup de mangas : un peu naïve, un peu gauche, mais courageuse. Puis, là aussi se profile un triangle amoureux que je vois venir à des kilomètres. Pour autant, cela ne me gêne pas outre mesure, car dans ce premier tome il est question  surtout de cette guerre qui débute entre les Alchimistes et les Ifeniens, puis de la rencontre entre Saë et Idan, le soldat ifenien.

Quant aux dessins, ils sont magnifiquement exécutés. Le trait me fait penser à celui de Yuu Watase (Fushigi Yugi), mais surtout à celui de Naoko Takeuchi (Sailor Moon) mais en plus "moderne".

Pour conclure, le premier tome d'Alchimia est selon moi une totale réussite. Même si les personnages ressemblent à ceux que j'ai pu voir dans d'autres séries, l'univers est bien travaillé, original et séduisant. Il me fait penser à celui de Final Fantasy, jeu vidéo qui a enchanté mon adolescence. C'est un manga français qui n'a strictement rien à envier aux mangas "japonais". Beaucoup d'interrogations subsistent sur Alchimia et sur les raisons de cette guerre entre les Alchimistes et les Ifeniens. Puis, on a encore beaucoup à apprendre sur les passés troubles des personnages. Alors, vivement le 2e tome ! Bravo à Samantha et à Miya pour leur travail exceptionnel !


Ma note : 18/20

A bientôt pour une prochaine chronique ^^





4 commentaires:

  1. Sur ma WL depuis qu'il est sorti, ta chronique me conforte dans l'idée que ce manga va énormément me plaire ! :)

    RépondreSupprimer