mercredi 23 novembre 2016

Illuminae, tome 1 : dossier Alexander

"Grant prend une minute pour rassembler ses esprits. Tandis qu'elle extrait l'enregistreur de sa flaque de sang, on le voit sur son visage : elle sait que cela va lui coûter un morceau d'elle-même, une petite partie qu'elle ne retrouvera jamais. Tout comme les sas du hangar 4, c'est une porte qui ne pourra plus se refermer."


Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff
Titre VO : Illuminae - The Illuminae Files_01
Traduction : Corinne Daniellot
Edition : Casterman
Genre : Science-fiction
Date de parution : 14 septembre 2016
Nombre de pages : 607
Prix : 19,90 €
Prix Kindle : 13,99 €


4e de couverture

Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie.
L'après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi - BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l'Alexander.
Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra - le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.
Alors qu'ils sont toujours traqués par BeiTech, l'Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d'une façon étrange...

Mon Avis

Je me rappelle le jour où j'ai acheté le premier tome d'Illuminae. C'était un matin où je flânais parmi les rayons de mon Centre Culturel, encore une fois en toute innocence. Soudain, mes yeux ont été attirés par cette belle couverture orangée. Puis, je me souvenais d'avoir lu de bons avis sur ce livre si particulier... Ce n'est pas de ma faute. Il m'a appelée, j'ai craqué, je l'ai pris. N'en parlons plus. Enfin si, parlons-en, de cet ovni livresque. Ce gros pavé rassemble en effet de curieux documents classés confidentiels, en noir et blanc, et datés du XXVIe siècle. Qu'est-ce qu'il en ressort de cette lecture ? Les non-initiés de la SF se sentiront-ils perdus en parcourant ce gros pavé ?


Le livre s'ouvre sur un mail d'un groupe mystérieux qui se fait appeler Illuminae, destiné à un certain ou une certaine L. Frobisher. Sincèrement, je n'avais rien compris à ce message lorsque je l'ai lu la première fois. J'ai juste compris qu'Illuminae envoyait un dossier confidentiel à un individu dont on ne sait rien. Ce dossier, c'est le contenu entier de ce livre.

Il contient toutes sortes de documents divers et variés, classés dans un ordre chronologique. Il y a des mails, des tchats, des rapports de mission, des plans, des résumés de vidéosurveillance, des extraits du journal intime de Kady (le personnage principal), des retranscriptions radio, des affiches, et bien d'autres encore. Mais pas de panique : les documents sont accompagnés au début du livre d'un petit descriptif (signalé par l'icône d'un trombone).

Le petit encadré à droite permet d'avoir
des précisions sur les documents

Certains types de documents reviennent fréquemment au fil des pages. On les reconnaît très facilement et on s'y habitue très vite, et donc les petites présentations se font plus rares. Sinon, on peut se référer au lexique à la fin du livre, qui se révèle utile pour comprendre notamment les sigles employés sur les navettes.


Parlons maintenant de l'intrigue. Je ne vais pas trop la détailler afin de ne pas vous gâcher la surprise. Kady et Ezra, deux adolescents qui viennent de rompre, doivent fuir à tout prix leur planète, Kerenza IV, attaquée par des vaisseaux appartenant à BeiTech, une organisation obscure. Kady se retrouve sur le vaisseau Hypatia, et Ezra, sur l'Alexander. Ces deux vaisseaux ainsi qu'un autre, le Copernicus, ont pour objectif de se rendre sur Heimdall, une station spatiale.
Cependant, des choses étranges se produisent. L'intelligence artificielle de l'Alexander, AIDAN, ordonne aux pilotes du vaisseau de détruire Copernicus. Ces derniers refusent d'obtempérer. AIDAN s'en charge à leur place. En conséquence de ce drame, le commandant de l'Alexander décide de désactiver AIDAN, qui était censé protéger les passagers et non de les anéantir. Mais Kady, surdouée en piratage informatique, découvre des documents confidentiels et constate ainsi que les passagers du Copernicus étaient contaminés par un virus...

Il y a tout de même des passages narratifs dans ce livre. Les résumés de vidéosurveillance sont rédigés par un technicien, et le style est parfois pauvre, surtout au début du livre (il faut croire qu'il s'améliore avec le temps ^^). Néanmoins, ces résumés sont aussi l'occasion de découvrir les physiques des personnages, de se faire une image d'eux. Plus loin dans le livre, on a accès aux serveurs d'AIDAN et on peut lire ses pensées. AIDAN a un style plus littéraire, plus travaillé. Les littéraires purs et durs comme moi seront donc tout de même comblés. 

Il se passe des choses pas nettes... ^^


Ensuite, j'ai trouvé que certains passages du livre étaient tout de même assez violents, au point de me donner quelques instants de frayeur. Pas de descriptions poussées ici, pas de gore non plus, mais il y a des scènes un peu difficiles. D'ailleurs, les personnages principaux ont l'habitude d'user d'humour noir juste après, et je trouve cela franchement malvenu...

Puis, il y a cette tension qui s'intensifie de plus en plus... qui nous étouffe un peu, comme un stress à peine contenu. Qui peut croire que de simples documents ou des images, puissent à eux seuls créer une telle atmosphère ? Les auteurs ont fait ici un travail incroyable.

La mise en page nous oblige quelques fois
à tourner le livre dans tous les sens

Enfin, je ne sais pas trop quoi penser de l'intelligence artificielle, AIDAN. Il est à la fois psychopathe et curieusement, il est capable de ressentir des émotions, comme de l'affection... Je n'ai pas trop compris pourquoi, et je n'ai pas trouvé cet aspect cohérent... En tout cas, cela mérite réflexion et j'espère trouver des réponses dans le deuxième tome, annoncé pour l'année prochaine.

En conclusion, Ie premier tome d'Illuminae est un ovni livresque. Nous lecteurs, découvrons l'histoire de Kady et d'Ezra à travers toute cette salve de documents divers et variés. Faciles à comprendre, ils nous incitent à imaginer, à réfléchir, et même à tourner le livre dans tous les sens pour vivre une belle expérience de lecture. Original, bien rythmé, haletant, addictif, ce pavé est à mettre entre les mains des lecteurs ados et adultes, fans de SF ou non. Il paraît que Gemina, le deuxième tome, est encore mieux que le premier... Dur dur d'attendre...

Ma note : 18/20

Bonus : Le trailer de Casterman



A bientôt pour une prochaine chronique ^^




8 commentaires:

  1. Rhoooo tu me donnes envie, ce petit côté envi du livre me rend franchement curieuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vivement, il vaut le détour. Il est surprenant et magnifiquement réalisé :)

      Supprimer
  2. Hi hi, bon tu m'as quasi-convaincue. Hop hop hop dans ma wish de Noël !

    RépondreSupprimer
  3. Ah ouais, bon, j'ai compris. Ce roman fait un saut sur ma wishlist. Je ne comprenais pas quand les gens parlaient du contenu du roman mais alors là... Merci pour ces jolies photographies.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas intéressé par cette histoire. Je pense que la narration particulière (sous forme de documents) risque de ne pas me plaire. J'aime quand c'est un texte avec des dialogues ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des dialogues, mais sous forme de tchats. C'est vrai qu'il faut aimer ce type de formats, c'est pas évident... Belles lectures à toi !

      Supprimer